Livres d’ AndrĂ© Gide 🔝

Vous avez cherchĂ© un livre d’ AndrĂ© Gide mais pensez-vous toujours lequel choisir?

Pour cette raison Les Livres a préparé pour toi une sélection des indispensables livres achetables en ligne.

🏆 Meilleuers livres d’ AndrĂ© Gide du moment: comparatif et avis

Coffret Gide Journal 2v

Coffret Gide Journal 2v
1 Critiques

  • Gide, AndrĂ© (Author)

Les faux-monnayeurs

Les faux-monnayeurs
358 Critiques

  • Gide,AndrĂ© (Author)

Journal. Une anthologie (1889-1949)

Journal. Une anthologie (1889-1949)
37 Critiques

  • Gide, AndrĂ© (Author)

Voyage au Congo

Voyage au Congo
56 Critiques

  • Used Book in Good Condition
  • Gide, AndrĂ© (Author)

Les Anthologies du Bulletin des amis d’AndrĂ© Gide: Correspondances inĂ©dites (Tome II)

Les Anthologies du Bulletin des amis d'André Gide: Correspondances inédites (Tome II)

  • Gide, AndrĂ© (Author)

đŸ„‡Meilleuer livre d’ AndrĂ© Gide: l’incontournable

SĂ©lectionnez le meilleur livre d’ AndrĂ© Gide pourrait ĂȘtre un peu plus complexe que vous pensez. Cela dit, basĂ© sur notre jugement, Les faux-monnayeurs au prix de 8,90 EUR est le meilleur livre disponible sur Amazon :

Meilleuer
Les faux-monnayeurs
358 Critiques

Les faux-monnayeurs

  • Gide,AndrĂ© (Author)

Pourquoi acheter livres d’ AndrĂ© Gide online?

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous recherche sur Google livre d’ AndrĂ© Gide avant d’acheter un produit. Il y a une multitude de sites ecommerce spĂ©cifiques sur Auteurs toutefois, avec notre classement, acheter livres d’ AndrĂ© Gide ne prendra que quelques clics. D’ailleurs, vous pourrez rapidement consulter les avis d’autres acheteurs. Nous sĂ©lectionnons uniquement les produits qui ont obtenu les meilleures critiques.

Livraison Ă  domicile

Commandez votre livre en quelques clics depuis votre téléphone, votre tablet ou votre notebook et recevez votre commande au plus vite à votre domicile. Profitez de la chance de vous faire livrer votre produit sans vous déplacer en magasin. Le produit est livré à votre domicile sous peu. Les coûts de livraison sont gratuit dans la grande majorité des produits que nous proposons. Pour des milliers de produits Prime la livraison sera effectuée en 24/48 heures.

 

André Gide est un écrivain français, né le à Paris 6e et mort le à Paris 7e.

AprĂšs une jeunesse perturbĂ©e par le puritanisme de son milieu, jeune Parisien qui se lie d’une amitiĂ© intense et tourmentĂ©e avec Pierre LouĂżs, il tente de s’intĂ©grer au milieu littĂ©raire post-symboliste et d’Ă©pouser sa cousine. Une rencontre avec Oscar Wilde et un voyage initiatique avec Paul Albert Laurens le font rompre avec le protestantisme et vivre sa pĂ©dĂ©rastie. Il Ă©crit notamment Paludes qui clĂŽture sa pĂ©riode symboliste et, aprĂšs la mort « libĂ©ratrice » de sa mĂšre, ses noces avec sa cousine Madeleine en 1895, il achĂšve Les Nourritures terrestres, dont le lyrisme est saluĂ© par une partie de la critique Ă  sa parution en 1897 mais qui est aussi critiquĂ© pour son individualisme. AprĂšs des Ă©checs au thĂ©Ăątre, il s’affirme comme un romancier moderne dans la construction et dans les thĂ©matiques et s’impose dans les revues littĂ©raires.

Si AndrĂ© Gide y soutient le combat des dreyfusards, mais sans militantisme, il prĂ©fĂ©re les amitiĂ©s littĂ©raires — Roger Martin du Gard, Paul ValĂ©ry ou Francis Jammes —, amitiĂ©s qui s’effacent parfois avec le temps comme celle de Pierre LouĂżs. C’est avec ces amis qu’il fonde La Nouvelle Revue française (NRF), dont il est le chef de file et joue dĂšs lors un rĂŽle important dans les lettres françaises.

ParallĂšlement, il publie des romans sur le couple qui le font connaĂźtre, comme L’Immoraliste en 1902 ou La Porte Ă©troite en 1909. Ses autres romans publiĂ©s avant et aprĂšs la PremiĂšre Guerre mondiale — Les Caves du Vatican (1914) dĂ©libĂ©rĂ©ment disloquĂ©, La Symphonie pastorale (1919), son livre le plus lu, traitant du conflit entre la morale religieuse et les sentiments, Les Faux-monnayeurs (1925) Ă  la narration non linĂ©aire — l’Ă©tablissent comme un Ă©crivain moderne de premier plan auquel on reproche parfois une certaine prĂ©ciositĂ©. Les prĂ©occupations d’une vie privĂ©e marquĂ©e par l’homosexualitĂ© assumĂ©e et le dĂ©sir de bousculer les tabous sont Ă  l’origine de textes plus personnels comme Corydon (publiĂ© tardivement en 1924) oĂč il dĂ©fend l’homosexualitĂ© et la pĂ©dĂ©rastie, puis Si le grain ne meurt (1926), rĂ©cit autobiographique qui relate sa petite enfance bourgeoise, ses attirances pour les garçons et sa vĂ©nĂ©ration pour sa cousine Madeleine, qu’il finit par Ă©pouser tout en menant une vie privĂ©e compliquĂ©e.

Son Ɠuvre trouve ensuite un nouveau souffle avec la dĂ©couverte des rĂ©alitĂ©s du monde auxquelles il est confrontĂ©. Ainsi, le voyageur esthĂšte dĂ©couvre l’Afrique noire et publie en 1927 le journal de son Voyage au Congo, dans lequel il dĂ©nonce les pratiques des compagnies concessionnaires mais aussi celles de l’administration coloniale et l’attitude de la majoritĂ© des EuropĂ©ens Ă  l’Ă©gard des colonies. Au dĂ©but des annĂ©es 1930, il s’intĂ©resse au communisme, s’enthousiasme pour le rĂ©gime soviĂ©tique, mais subit une dĂ©sillusion lors de son voyage sur place Ă  l’Ă©tĂ© 1936. Il publie son tĂ©moignage la mĂȘme annĂ©e, Retour de l’U.R.S.S., qui lui vaut de virulentes attaques des communistes. Il persiste cependant dans sa dĂ©nonciation du totalitarisme soviĂ©tique au moment des procĂšs de Moscou et s’engage, parallĂšlement, dans le combat des intellectuels contre le fascisme.

En 1940, accablĂ© par les circonstances, il abandonne La Nouvelle Revue française et quasiment l’Ă©criture en se repliant sur la CĂŽte d’Azur, puis en Afrique du Nord durant la guerre. AprĂšs le conflit, il est mis Ă  l’Ă©cart de la vie littĂ©raire, mais honorĂ© par le prix Nobel de littĂ©rature en 1947, et il se prĂ©occupe dĂšs lors de la publication intĂ©grale de son Journal. Il meurt le .